p1040521p1040523p10405194<!–[endif]–>

Une fois encore, l’Ardèche ne nous aura pas déçus.
Malgré une météo d’abord bien humide puis bien fraiche et bien ventée, nous avons presque respecté le programme de ces quatre jours.
Jeudi, de bonnes averses nous ont contraints à faire de petites balades autour du gîte suivant l’appréciation que chacun avait de l’intensité du déluge et de l’imperméabilité de son matériel.
Vendredi, un groupe de marcheurs part de Saint Martin pour remonter la vallée jusqu’à Loubaresse, pratiquant au passage quelques traversées de ruisseaux hasardeuses. Christian nous abandonne dans ce hameau et redescend par la route. Nous continuons dans une ambiance hivernale vers Pratabiat et le col de Meyrand, ou un rayon de soleil nous arrive par le téléphone des Chabert : Mami Agnès et Papi Alain sont de nouveaux grands-parents, une petite Clara vient de naître. Félicitations à Barbara et Paul! Une descente rapide et magnifique au milieu des châtaigneraies nous ramène aux voitures.
Samedi, trois groupes se forment: cyclotourisme, randonnée et escalade. Christian emmène Françou et Martine sur de petites routes d’abord dans la plaine puis le long des gorges de la Beaume. Pendant ce temps le guide du week-end, Pierre, conduit le groupe des marcheurs faire la suite du Tanargue. Parti de Saint Martin, après une montée en zig et en zag, le groupe débouche sur la crête sous la furie d’un vent glacial qui ne faiblira pas jusqu’au col des Langoustines (qu’ils n’ont pas vues d’ailleurs), de là longue descente sur Laboule (qu’ils n’ont pas perdue malgré le vent). Pendant ce temps, les grimpeurs sont à Jaujac, petite école sympa, idéale pour Michèle qui découvre l’escalade (avec relais et rappel!) et Daniel qui fait son premier relais en paroi.
Dimanche enfin avec le ciel bleu, Christian Martine et Jean-Pierre monte à vélo jusqu’à Loubaresse. Pierre nous emmène depuis le gîte à Sarrabache, le Fraysse, le col des Carrïas, Sarrabache et retour, une belle boucle entre villages ardéchois et châtaigneraies.
Nous étions dans un gîte très agréable composé de deux maisons typiquement ardéchoises, aménagées avec goût par son sympathique propriétaire, qui y a ajouté un spa en plein air que certains ont bien apprécié!
Merci à Françou, Anne-Marie et Nicole qui ont superbement bien assuré l’intendance.
Nous étions 18.
Les marcheurs: Denise, Christine, Françoise, Andrée, Anne-Marie, Agnès, Nicole, Pierre à la boussole, Alain, Claude.
Les marcheurs-grimpeurs: Michel, Michèle, Daniel, Jean-Paul.
Les marcheurs-cyclos: Christian, Françou, Martine.
Le touche-à-tout: Jean-Pierre.
Bonnes balades à tous, au revoir, on vous enverra des nouvelles.
Jean-Paul

Scroll Up