Au hameau de Maubourg  nous sommes accueillis par les effluves campagnardes des champs, déjà labourés et enrichis au fumier a peine libérés des dernières neiges .Départ à huit heures, le brouillard matinal nous  complique un peu la tache pour trouver l’itinéraire parmi la multitude de vallons identiques , caractéristique du Dévoluy . Heureusement grâce au soutien moral et la présence rassurante du professeur d’orientation Jean Paul, et de son élève Pierre, le chemin est rapidement retrouvé .Le vallon de Charnier se trouve soudain ensoleillé et nous découvre la tête de vallon Pierra, et les contreforts du Grand Ferrand qu’il faudra bien que nous mettions au programme un jour .Denise et Nicole en raquette s’arrêtent ici tandis que le reste de la troupe gravi laborieusement les pentes très raides qui montent en direction du sommet . Les distances s’espacent selon la forme de chacun , Nane a retrouvé ces vieilles chaussures fétiches et caracole aux premiers plans,  Olivier et Marion se chamaillent amicalement , Pierre contrôle son cardio-fréquencemètre qui règle son  rythme  . Finalement ce sont Jean-Paul, Olivier, Marion et JPP  qui foulent enfin le sommet atteint par une jolie arête aérienne . Des groupes de randonneurs surgissent de partout et de nulle part , et disparaissent aussi vite dans les vallons adjacents. La descente dans une très bonne neige de printemps , se fait tranquillement  car il faut s’adapter à la vitesse des raquetteuses , et c’est finalement à 17h que nous rejoignons le hameau .
Le traditionnel pot à Corps clôture cette première vraie journée de printemps à laquelle ont participé : Jean-Paul, Nicole , Pierre , Denise, Marion , Martine, Françoise, Nane, Olivier, et JPP
Scroll Up