Sur les judicieux conseils de Jean, nous ne sommes pas allés au col du Sifflet, il aurait fallu porter trop longtemps. Finalement, il nous a proposé le Taillefer avec la descente par la face nord.

Nous étions donc trois avec Martine à 8 h, à partir à travers bois skis sur le dos. Nous avons porté sur 150m avant de chausser. La montée sur Brouffier était agréable au dessus de la mer de nuages. Le pas de la Mine étant bien dégarni, nous avons quand même, mis les crampons par sécurité. La montée au Petit Taillefer avait déjà ses couleurs d’été, c’est par la combe de l’Emay que nous avons rejoint le col du Grand Van et le somment.

Après un casse-croûte en contrebas à l’abri du vent, nous avons attaqué la descente, d’abord tout en dérapage dans un bon raidillon, puis, à partir du col, on s’est régalé dans la grande pente sur une neige assez correcte. Au lac Fourchu, il faisait bien chaud.

On a rejoint le Poursollet à travers bois et, le GR rendu impraticable par des troncs couchés par la tempête, c’est par la route que nous sommes rentrés. A 17h, nous étions à la voiture.

Grosse journée, 1750m à l’altimètre et sans doute pas mal de km au compteur.

Une belle bambée, qui sera sûrement la dernière cette année dans la région.

Jean-Paul

Scroll Up