Triste mine en me levant, ciel couvert et presque pluvieux, je m’attends à un assaut de quolibets de la part de mes compagnons de sortie à qui j’ai promis une belle journée estivale…je ne me trompe pas et aprés quelques échanges du style  » il est où ton soleil ? est ce qu’on passe à Vif prendre les autres ?  tu devrais arrêter le St Joseph etc… » nous rejoignons Le Rivier d’Allemont point de départ de notre randonnée . Le départ est plutôt raide et Nane jure que quand elle l’a fait il y avait un autre chemin…je reste sceptique et aprés avoir croisé un troupeau de bouquetins nous enchaînons la montée des 148 lacets…ça dénivelle super et en 2h 30 nous avalons les 900 m de dénivelé qui nous amènent au lac de Sagne, le premier d’une longue série. ça sent bon le  début d’automne et ses superbes couleurs. Vers 11 h 30 nous atteignons le col des 7 laux où nous nous consacrons au rituel du solide casse croûte; nouvelle mise en boîte car Françou n’a pas livré sa cargaison de rissoles au commissaire. Petite sieste car un léger vent dérange ces messieurs dames qui veulent surtout me faire comprendre que le temps n’est pas terrible. Notre Président, stimulé par le Croze Hermitage, décide alors d’emmener les plus vaillants au col de la Vache ( 400 m de dénivelée dans la caillasse) tandis que j’emmène les plus bucoliques découvrir les autres lacs et  discuter avec les pêcheurs.

A partir de 14h c’est le signal du retour en groupes bien dispersés, les 148 lacets sont effectivement un peu longs et cassent les genoux. 

Vers 17h nous prenons,  Denise, Frédérique, Martine, Maryse D , Nanou, Daniel, JPP, Pierrot, Chris, le verre de l’amitié au Rivier d’Allemont sous… un soleil magnifique.

Scroll Up