Il  fallut pas moins de trois rendez vous successifs -7h 30 Grenoble , 7h 45 Vizille ,8h 15 la Mure- pour rassembler les onze participants de cette randonnée en Champsaur .Le trajet routier est un peu long , mais quand nous arrivons sur la station de chaillol 1600, le soleil illumine toute la vallée du Drac , les montagnes environnantes, et nous ne regrettons plus de nous être levés avant l’aurore .

Le chemin du col du Viallet commence sous les téléskis, mais rapidement passe sous les mélèzes qui amorcent leurs couleurs d’automne, puis serpente aimablement au flanc des contreforts du Querel. Au hasard du parcours nous découvrons des blocs de grés sculptés de cavités et de godrons, des monolithes de quarante mètres pareils à des vigies surveillant la vallée, et ainsi de lacets en lacets nous atteignons le col à 2240m. Maryse P. un peu lasse après ces 640 m décide qu’elle va nous attendre ici .On lui trouve un emplacement ensoleillé avec une litière d’herbe, je lui laisse sa pitance, et nous partons sur l’itinéraire bis non balisé qui devrait nous conduire au sommet en passant par les coins les plus pittoresques de la montagne.

Le début est aisé et nous découvrons assez facilement la double arche indiquée dans le topo. La suite est plus vague et la trace devient de plus en plus escarpée. Devant l’anxiété latente de quelques uns, nous nous scindons en deux groupes. Le premier, conduit par l’avisé et expérimenté Président, rejoint le sentier de la voie normale, l’autre piloté par le hardi et téméraire commissaire continue la recherche laborieuse de l’itinéraire incertain. Une vire aérienne nous donne accès à un cirque rocheux abrupt dont on ne s’échappe que par un étroit canyon qu’il faut remonter en escalade. La suite se poursuit par des vires caillouteuses et escarpées sinuant au pied des tuyaux d’orgue creusés par les ruissellements .Le cheminement pour finir, franchit un portail entre deux roches et accède ainsi à l’arête sud Ouest qu’il n’y a plus qu’à remonter jusqu’au sommet ou nous retrouvons le reste du groupe.

Le traditionnel verre de côte du Rhône récompense nos efforts, et le café non moins traditionnel de Nane nous redonne le tonus nécessaire à la descente. Maryse nous a précédé et nous la rejoignons un peu avant le parking.

Participants : Jean-Paul , Nicole, Pierre , Denise, Nane, Maryse B, Maryse P , Patricia, Colette, Martine, et

JPP

les-viresles-vires2

les-monolithesles-cariatides

Scroll Up