Nous nous sommes retrouvés au complet (c’est à dire 18) jeudi matin vers 10h30 au gîte « le Baouti » situé dans le village. Gîte très agréable et très accueillant. Joli village de montagne typique.  Après avoir pris possession de nos chambres,à 11h pétante nous partons pour la première randonnée.

  La bosse de Clapouse: départ depuis le parking d’Ailefroide à 1500m.Nous suivons le vallon  qui mène au refuge du Pelvoux en longeant le torrent puis bifurquons à gauche pour grimper assez vite en direction de la bosse. Une marmote fait la belle au milieu du chemin . L’estomac de certains réclamant pitance, nous nous arrêtons pour pique-niquer à l’ombre car le soleil cogne ! La reprise de l’ascension est d’autant plus pénible que très vite nous devons traverser des petits névés, ce qui décident certains à abandonner.Nous ne sommes plus que quelques-uns à continuer mais le sentier disparait sous la neige molle et nous devons monter à travers les rhododendrons, apercevant beaucoup de neige  au col, nous décidons de retourner quand nous apercevons Jean-Paul venant à notre rencontre(il avait fait la via ferrata d’Ailefroide avec Jean-Pierre et a décidé de nous retrouver); il convaint  Martine, Daniel et Danièle de l’accompagner jusqu’à la bosse de Clapouse. Tous les randonneurs se retrouvent en bas au bord du torrent où certains ont fait la sieste avant de rejoindre le gîte où nous retrouvons Maryse et Jean-Pierre.

Vendredi 26: lac du Puy Aillaud(2534m) et le belvédère des 3 refuges

Départ en voiture à 8h du gîte, direction le village de Puy Aillaud à 1576m,.

Nous commençons par faire un aller-retour avant de trouver le sentier qui mène à la Blanche. Nous montons à travers des alpages à vue, apercevant des sommets de toutes parts, le sentier est agréable et les randonneurs s’éparpillent suivant leur rythme . La dernière partie est plus raide mais les efforts sont récompensés quand on arrive au col bien qu’on ne voit pas le lac,il est sous  la neige et on ne pourra pas faire le circuit  par le belvédère,la neige étant trop molle. Alors nous pique-niquons sur les crêtes où nous admirons le paysage avant de redescendre en deux groupes. Le groupe dont  je fais partie s’arrête plusieurs fois pour se reposer et profiter du panorama qui s’offre à lui . Le premier groupe aura le temps de se rafraîchir au café du village en nous attendant.

Belle randonnée dans les alpages avec des vues splendides.

Samedi 27:boucle prévue: Chambran , Lac de l’Eychauda, col des Grangettes, pas de l’Ane, col de Fréjus, Chambran

 Par manque de communication, on démarre la randonnée à Chambran (1715m) sans savoir qui ne va qu’au Lac et qui désire faire la boucle avec 1200m de dénivelée et 6h de marche. Nous commençons à grimper doucement dans ce magnifique vallon en longeant L’Eychauda tumultueux. Nous repérons le sentier par lequel le retour se fera si on fait le circuit.  Nous passons devant une cabane avant d’attaquer la montée qui sera de plus en plus raide et dans les cailloux pour atteindre  les rochers qui dominent le lac de l’Eychauda à 2514m.Là, nous constatons qu’il y a encore pas mal de neige sur les versants, le lac est tout blanc, on aperçoit 2 personnes en raquette qui le longent. En attendant que tout le monde arrive au lac(chapeau Alain C!), chacun se décide sur la suite, on est finalement 4 (Martine, Danièle, Daniel et moi) à tenter d’atteindre le col des Grangettes(2684m), ce ne fut pas chose facile: devers avec névés, caillasses; il nous a bien fallu  une heure pour atteindre ce col et constater qu’on ne pourrait pas continuer: impossible de savoir où il fallait passer. On décide donc de retourner après avoir cassecroûté et admiré ces montagnes grandioses. On ignorait que ceux qui étaient restés au lac nous observaient avec anxiété et ne se sont décidés à redescendre, rassurés,que lorsqu’ils nous ont vu faire de même. Notre retour au lac ne fut pas non plus de tout repos. Nous les rejoignions qu’au parking de Chambran.Nous étions 13 au départ et 13 au retour! ouf! Randonnée très belle à refaire sans neige!

Pendant ce temps,Jean-Paul et Jean-Pierre ont fait une seconde via-ferrata, Annick a fait du tourisme, Andrée et Maryse se sont reposées.

Dimanche 28: comme il y a trop de neige pour monter au refuge du Glacier Blanc, on ira au refuge des Bans(2083m), 460m de dénivelée.

Après avoir rangé, nettoyé et fait nos bagages, nous partons vers 8h jusqu’au parking d’Entraygues. Le sentier commence par traverser une forêt de mélèzes puis monte le long du vallon parsemé de torrents et cascades jusqu’au pied d’un promotoire sur lequel est accroché le refuge que nous devrons contourner avant de l’atteindre. Petit refuge dans une ambiance de haute montagne, dominant un joli vallon entouré de grandes faces ( les Bans) .Courte pause (que certains utiliseront pour grimper un peu plus haut) avant d’entamer la descente. Nous retrouverons Alain C au parking avant de récupèrer nos bagages au gîte. Jean-Pierre, Maryse et Andrée qui sont allés visiter une chapelle nous attendaient. Ce sera juste à la sortie de Vallouise que nous nous arrêtons tous pour pique-niquer à l’ombre avant de se séparer pour le retour sur Grenoble.

Séjour agréable avec un accueil chaleureux et attentionné, comme toujours dans une bonne ambiance et le beau temps pour les 4 jours! Découverte pour certains de cette vallée des Ecrins aux paysages grandioses.

Scroll Up