Le commissaire s’étant fait « porter pâle » pour le compte rendu, comme le veut la tradition … je m’attelle
donc à la tâche !
Je ne connaissais pas l’envers de BELLEDONNE par ce vallon. Il est vrai qu’il paraît un peu rude quand
on le visualise de la route qui mène à l’OISANS, mais tout compte fait, ce sentier est beaucoup moins austère qu’il n’y parait.
8 H 30 : On démarre du monument aux Maquisards de l’OISANS, on longe tout d’abord une carrière de pierres, et le chemin assez large au départ (une voiture nous a même dépassés …) fait place assez vite à un sentier raide mais qui serpente régulièrement sous une première partie boisée. Serait-ce la température (fraiche en ce dimanche matin), tout compte fait la montée se passe plutôt bien malgré la raideur de la pente en certains passages, et trois heures plus tard nous arrivons à la cabane de la Vaudaine qui domine la vallée.
Un chasseur occupe le terrain et attend des compagnons qui doivent arriver en fin d’après-midi. L’ouverture de la chasse est déjà effective. Nous apercevons un troupeau de bouquetins, chamois, mouflons, que l’on observe très bien à la jumelle. Ils sont fort nombreux. Difficile de distinguer les mouflons à cette distance.
Mais le chasseur nous a assurés de leur présence !
Nous nous éloignons de la Cabane pour le pique-nique. La brume semble monter de la vallée mais stagnera
au-dessous de nous. Vue sur le glacier des deux ALPES, le RATEAU, la MEIJE, etc ….
Pendant la pause, Jean Paul, Babette, Danièle, montent un peu plus haut pour admirer cet envers de BELLEDONNE, ils sont au-dessous du SORBIER, du Col de la Petite Vaudaine, que l’on peut emprunter pour traverser et arriver aux LACS ROBERT (peut être une autre fois, en dormant à la Cabane, en dehors de la période de la chasse, dixit le Commissaire)..
Et c’est la descente où une surprise nous attend, enfin elle attend AGNES qui en-tête a failli mettre le pied dessus !!! Arrière toute, une magnifique vipère en train de s’attaquer à un mulot nous barre la route !!! Photo-témoignage à l’appui, on ne vous ment pas ! Pas très rassurés, après photos du spectacle, Jean Paul taquine la bête qui s’éloigne tranquillement et va se nicher sous une pierre en contre-bas, mais à peine était on descendus qu’elle a repris sa place dans son repaire !

Ce fut l’évènement du jour, hormis une très belle rando qui avait déjà un petit goût de fin d’été (vive la fraicheur du matin..)

Le pot de fin de rando a été pris chez les BRESSON à VIZILLE, et pour finir la journée en beauté quatre d’entre nous ont foulé la pelouse du parc d’URIAGE où se tenait un concert du chanteur THOMAS FERSEN (une idée du génial commissaire). Enfin, moi je ne suis pas restée longtemps, mais foule il y avait !!

7 participants : Jean Paul, Nicole, Agnès, Danièle, Babette, Annick, Nane.
Sur le plan sportif : 1120 m de dénivelé (dixit le compteur de Babette), voire plus pour certains, et kms ?????

Nane

Scroll Up