Après avoir déposé une voiture au pied du téléski de Chamechaude pour le retour, nous attaquions vers 9h la piste de ski de fond du Sappey en direction de l’Emeindra. La neige était juste suffisante pour glisser, mais  glacée. Michel, sans peau de phoques continuait sur la piste tandis que nous prenions l’itinéraire hors-piste par l’Emeindra du dessous.

A 11h nous étions au chalet  de l’Emeindra et Jean Paul en profitait pour monter à la lisière de la forêt et nous faire une démonstration de télémark, superbe. Nous empruntions alors la piste qui conduit au col du Coq et traversions en direction de la cabane de Pleynon. Au lieu de suivre le chemin nous avons pris à travers la forêt sur une très bonne neige pour rejoindre la cabane où nous attendait, ô surprise,  une table avec une lampe de chevet et 3 fauteuils … Seuls sous un chaud soleil ce fut un vrai régal de casse-croûter là.

 Nous espérions alors faire une belle descente sur St Hugues mais ce fut un peu galère car la neige était dure et surtout toute bosselée par les traces de raquetteurs et marcheurs. J’employais beaucoup, pour ma part, la technique du chasse neige quand soudain aux 2/3 de la descente nous avons été surpris avec Nicole d’apercevoir Jean Paul de l’autre côté de la rivière, surtout  qu’il n’y avait plus de piste, donc de route… C’était le fameux éboulement de la route de St Hugues-col du Coq que  je croyais situé bien plus haut. Impressionnant, et il va y avoir du boulot pour la refaire !

Après avoir contourné l’obstacle par la forêt nous rejoignions les pistes de ski de St Hugues, bien tracées sur une très bonne neige. C’était alors la longue remontée sur le col de Porte, sur une piste magnifique et absolument déserte. On s’étonnait de cette solitude  quand soudain on entendit un haut-parleur criant « allez Nicole ». S’agissaient t ils des supporters de l’Alpes Club ? De Nane, qui nous manquait,  venue à notre rencontre ? On se prenait à rêver quand, arrivant au stade de ski de fond du col de Porte on rencontra la foule des spectateurs assistant à une compétition nationale de skating biathlon filles. Ce n’était donc pas pour nous…

On se frayait alors (difficilement) un passage à travers les spectateurs, très sympas, avant de rejoindre la piste descendant au téléski de Chamechaude. Ce fut la dernière surprise : une neige de rêve : on tournait avec les oreilles, un super final agrémenté d’une nouvelle démonstration de télémark de Jean Paul. Il était quand même 17 h….et bien temps d’aller prendre le pot de l’amitié  avec Françou.

Merci beaucoup à Nicole, Jean Paul, Michel pour cette super journée de ski de fond nordique.

Chris                         

Scroll Up