GREOLIERES, c’est où ……

Qui avait entendu parler de cette station de ski au-dessus de GRASSE, « toujours enneigée » d’après notre ami Michel, qui l’avait découverte avec ses multiples allées et venues GRENOBLE/NICE, il y avait même skié … ? Pourquoi pas la prochaine destination de notre traditionnel rendez-vous hivernal « Michou, Cricrou, Nanou » ?

Jeudi : Après l’aval du « commissaire sportif » (JPP),  nous prenons la route pour GREOLIERES LES NEIGES.

La veille, pas de neige (comme d’habitude); et puis miracle, dans la nuit 30 cm viennent combler les amoureux de l’hiver. Le pique nique est pris à l’hôtel à l’arrivée, comme prévu par le programme pour certains, pendant que d’autres se restauraient en route ayant pris quelque retard pour régler un problème d’intendance ….

Bref, comme on avait bien besoin d’un bol d’air frais après ces quelques heures  de voiture, direction « l’Oppidum de Castellaras » où tout le monde se retrouve (un promontoire sur la route de GRASSE) d’où l’on a déjà la première belle vue du week end.

Là ce sera à raquettes pour les premiers  et à pied pour les suivants. Première soirée à l’HOTEL DU ROCHER (à recommander pour l’accueil et la qualité des repas) … ah le couscous du samedi soir !!

Demain, les affaires sérieuses commencent.

Vendredi : Encadrant : JPP.  Du village de CIPIERES (à 800 m d’altitude) montée à l’OBSERVATOIRE DE LA COTE D AZUR avant d’accéder au SIGNAL DE CALERN (1458 m), Pas de neige au départ, puis on chausse soit les raquettes ou les skis  ou même rien du tout …

Soleil, grands plateaux,  « on voit même la mer .» (Gare aux malheureux qui ne l’ont pas remarquée au loin en montant)…La neige est croûtée, ce qui ne facilite pas la marche, JPP décide après le casse croûte, que l’on n’ira pas au SIGNAL DE CALERN mais qu’on ira repérer « la chapelle troglodyte » signalée sur la carte. Heureusement que des randonneurs nous ont renseignés car elle n’est pas balisée et on aurait sans doute eu beaucoup de mal à la trouver. Cela valait le détour, car vraiment insolite cette grotte avec une statue de la Vierge, une crèche, des bancs pour la messe, bien cachée en effet !

calerngrotte

On arrive aux voitures vers 17 h, le soleil s’est caché, on en a plein les pattes ! A l’hôtel, on retrouve Cric, Françou, Anne Marie et Andrée qui avait préféré les attendre.  Le groupe est au complet.

Samedi : LA CIME DU CHEIRON (1778 m) et la POINTE DE JERUSALEM (non, on n’est pas en pèlerinage, on est juste venu faire du ski…) Départ du foyer de fond de la station (- 12°) ! Encadrant : JPP. La montée (par le chemin du GR 4) nous réchauffe vite, on coupe les virages des pistes de ski et nous voici sur l’arête (vue à 360°), c’est l’extase !!!! Où que l’on se tourne, vue sublime, sur la chaîne des ALPES, sur la mer… etc. etc.

D’abord le CHEIRON puis la pointe de JERUSALEM, où nous prendrons le casse croûte. La descente se fera directe dans la forêt pour les raquetteurs, et sur les pistes pour les skieurs, un régal tant la neige est douce avec le froid. Un groupe emmené par Michel est allé découvrir un autre point de vue à partir de GREOLIERES village.

le-groupe

Dimanche : Changement de programme : matinée libre (certains iront faire de la raquette, emmenés par Michel), pendant que d’autres iront faire du ski de fond ou skating sur les pistes (la neige est trop bonne il faut en profiter)

A midi regroupement pour pique niquer, mais on décide de quitter la station tellement il y a foule. Avant de rejoindre CASTELLANE, on trouve enfin un coin qui nous convient ( quatre voitures à garer !), et on « liquide » toutes les bouteilles restantes … Dernier arrêt en route pour la pause café, et nous arriverons sur GRENOBLE vers 18 H

Nous avons apprécié le dépaysement du lieu, être dans la neige tout en observant la mer, l’ensoleillement (quatre jours de beau temps … froid) des panoramas exceptionnels malgré la faible altitude, et les apéros agrémentés des spécialités de nos cuisinières (et il y en a !!),  La chorale italienne n’a pas fait défaut, comme il se doit, … et la bonne humeur des participants :

Michel et Anne Marie, Christian et Françou, Daniel et Françoise, José et Danièle, Mireille, Tina, Martine, Colette, Nicole, Andrée (la benjamine) Jean Pierre (le commandante) et le scribe de service désigné d’office pour rédiger ce compte rendu :

Nane

Scroll Up