A 8h15 avec Jean nous arrivons un peu en avance à Vif sur le parking de la salle polyvalente près de la Mairie. A 8h30 ne voyant arriver personne le doute s’installe, sommes-nous au bon endroit ? N’ayant pas le numéro de téléphone de Jean Paul c’est finalement Nane qui vient à notre secours pour nous indiquer le bon parking en sortie de village. Nous retrouvons enfin, Nicole, Jean Paul et Nane. Nous chargeons le matériel dans la voiture de Jean Paul et faisons aussitôt route jusqu’à Gresse. Là, nous continuons toujours en voiture par la petite route qui monte direction du Serpaton. La neige nous bloquera juste au-dessus des dernières maisons.

Nicole, Nane et Jean Paul chaussent les skis nordiques, avec Jean nous chaussons les raquettes. Jean Paul a prévu pour nous une petite formation sécurité, nous procédons donc au réglage des ARVA et c’est parti. Il fait un temps magnifique quelle chance ! La montée se fait par la route jusqu’au sommet du SERPATON puis ensuite nous allons longer les crêtes direction des Rochers du Baconnet. La neige est soit dure soit cassante, ce qui rend la montée à flanc de montagne très inconfortable. Sur les crêtes, au soleil, la vue à 360° sur les montagnes environnantes est juste splendide, c’est l’endroit idéal pour la pause casse-croûte.

Puis c’est la descente, acrobatique pour les skieurs dans cette neige difficile surtout dans la partie haute du parcours, plus bas la neige deviendra plus skiable. A mi-pente Jean Paul nous arrête pour notre initiation à la recherche de victime d’avalanche. Heureusement ce n’était qu’un entrainement car avec de la neige jusqu’aux genoux et l’inexpérience des novices nous n’avons pas été très performants. Ce fut très instructif et surtout à refaire. Puis nous avons continué notre descente jusqu’au village de Chauplane pour enfin attaquer la remontée jusqu’au col de l’Allimas par la route. Un petit chemin tranquille nous a permis de rejoindre la voiture sans redescendre au village de Gresse.

Notre commissaire nous avait concocté une boucle de 15 kms pour 700 m de dénivelée. Nous nous quittons sans avoir pu prendre le verre de l’amitié, dommage, tous les bars étaient fermés.

Ce fut une très belle journée, merci à tous.

Claude

Scroll Up