Nous étions 9 au rendez vous à Seyssinet-Pariset, à 8h30 le départ est donné direction le col de la placette, puis St Jean de Ratz et la gorge du Bret. Un grand parking, vide ce matin, il n’en sera pas de même à notre retour, nous accueille.
Rapidement prêts après avoir apprécié les pains au chocolat offerts par Claude, nous attaquons par une bonne piste, la montée vers le hameau du Grand Ratz; après un quart d’heure de cette piste forestière nous croisons une voiture abandonnée récemment (sans doute volée !) nous poursuivons notre chemin tout en bavardant, ce qui nous amène après une heure d’effort au Grand Ratz.

Nous nous dirigeons alors dans la direction de Roche Brune, où nous arriverons vers 11h. Il est trop tôt pour casser la croûte, aussi nous admirons le magnifique panorama que nous offre ce belvédère sur la vallée de l’Isère, depuis Grenoble jusque dans sa partie aval bien après la cluse de Voreppe. A notre gauche, la Chartreuse, avec la Grande Sure, au loin le Dévoluy, avec l’Obiou, le pic de Bure, précédés en avant plan par le Conest, le Tabor et le plateau Matheysin, en face la Dent de Moirans, à droite le « pays Voironnais ».

C’est après s’être bien rempli les yeux que nous laissons Roche Brune (un bout du Jura butant sur la Chartreuse), nous suivons, à travers bois, la falaise jusqu’à l’aire d’envol des parapentistes. Un champ dominant cette aire, et bien à propos équipé d’un gros tronc d’arbre, nous accueillera pour le pique nique. Les bouchons sauteront joyeusement au long du repas, puis arriveront les douceurs, et enfin le repos.

C’est presque à regret que nous repartirons. Après avoir de nouveau traversé le Grand Ratz, direction Coublevie par une piste tranquille, puis nous entrons dans une gorge très étroite dominée de hautes falaises et découvrons en son centre, jaillissant sous un surplomb tel une coquille, la « Source du Vieil homme » cette source est nimbée d’une légende qui dit que boire trois fois de son eau permet d’atteindre trois cents ans.

Nous débouchons alors sur la route de la « gorge du Bret » en face de la croix rappelant la bataille de Champ Civet en 1813 contre les Autrichiens; un peu de route descendante nous permet de retrouver les voitures. Nous rentrons par Voiron où nous prenons un pot en terrasse offert par Daniel pour ses ……., bon anniversaire.
Merci pour cette sympathique randonnée à mes huit compagnes et compagnons du jour, Danielle, Denise, Françoise, Pierrette, Simone, Daniel, Claude, José.

Pierre

Scroll Up