Que d’eau, que d’eau ! Même si la pluie nous a épargnés, le grondement des torrents nous a accompagnés toute la journée. Au programme, direction LA PRA, pour accéder d’abord aux Lacs du Domeynon, et au dessus LA GRANDE LANCE.Mais c’était sans compter sur les énormes quantités d’eau qui sont tombées ces derniers temps ! Le torrent qui descend du lac du Crozet était pour nous infranchissable ce matin. Un randonneur nous avait prévenus peu de temps avant « vous allez où ? » Sans attendre notre réponse, dubitatif, il nous prévient que cela va être difficile, et avec de grands gestes et ses grandes jambes il nous fait une petite démonstration de la traversée !!! Le tout c’est de garder l’équilibre et de ne surtout pas tomber dans le torrent car il peut nous emmener très très loin, là où on n’a pas forcément envie d’aller prématurément…..

On est tout près, on va voir.  C’est tout vu, on ne passe pas. Le groupe soudé fait demi-tour, et on change le programme de la journée. On redescendra jusqu’au carrefour du chemin  qui mène au Refuge du Pré du Mollard, avec peut être comme objectif ensuite le lac de la Sitre.
Mais il y a trois ruisseaux à traverser, que nous réservent ils ? Le premier c’est toujours le torrent du Crozet, et s’il n’y a pas de pont, il faudra faire encore demi-tour. Bonne surprise,  une magnifique passerelle nous permet de franchir les chutes de Belledonne !!!Les deux autres se passeront sans problème. Enfin, il est bientôt midi, on arrive à PRE MOLLARD; José connait bien les gérants,
et on s’installe pour le pique nique au sec. José nous offre l’apéro (excellent Kir), on est bien ici, tellement bien qu’on n’ira pas plus haut. Le Lac de la Sitre sera pour une prochaine fois, on fera la boucle qui passe par le Col du Loup – Lac du Crozet – (quand les cieux se seront calmés).

On rentre par un chemin différent (José connait bien le coin…) qui doit nous ramener aux voitures, mais heureusement il y avait le GPS de Pierre dont la mémoire était moins défaillante que celle de PÉPITO…
Ah, j’oubliais, finalement on s’est bien mouillé les pieds sur le chemin du retour, on n’avait pas le choix, mais là c’était sans danger, alors ….

Toute cette eau a donné des idées à Denise qui va aller découvrir sans tarder le « MUSEE de L’EAU » de PONT EN ROYANS …La journée s’est terminée chez Danièle qui réside sur les hauteurs de REVEL, avec bière, cake, etc…
Au total tout de même 17 kms et 1000 m de dénivelé,
Pour Jean Paul qui n’a jamais gravi la GRANDE LANCE je la réserve pour une période plus estivale !

Ont été sauvés des eaux (comme « BOUDU » !!) : Pépito, Pierre, Denise, Danièle
et  Nane

Scroll Up