Ma foi nous n’avons pas eu tort de changer de jour au vu de la météo de dimanche . Apparemment beaucoup avaient fait le même raisonnement car si nous n’étions que trois représentant de l’Alpes club, nous fumes accompagnés pour cette virée aux « Portes de Montmélian » par une multitude de randonneurs. Ce col qui fait la jonction entre la vallée de Celliers et celle de Montsapey ferme un vallon sauvage et long mais peu soutenu. Ceci explique peut être cela.

Au hameau de Celliers le Haut, les maisons savoyardes en pierre ont encore près d’un mètre de neige sur les toits.  Le cheminement de vallons en bosses ensoleillés, fut très agréable . Un fine couche de poudreuse soufflée glissait sous nos skis dans les versants nord, tandis que ceux au sud étaient déjà en neige dure. Dans les pentes sud de récentes avalanches de fond ont tout ravagé laissant l’herbe à nu, tandis que du coté opposé ce sont les glissement de plaques à vent qui ont balayé les faces .

Samedi le froid avait consolidé temporairement toute cette neige et à  11 h nous atteignions le  col. Un petit biset ne nous incitait pas à nous prélasser et c’est 200m plus bas que la pause casse croute était décrétée.   La descente, en suivant  les versants sud, restait en neige transformée et nous permettait quelques belles arabesques .A 12 h 30 la course était « pliée » ,et la bière citron traditionnelle nous préparait aux multiples virages de la route étroite qui rejoint la Léchère.

Nane , Maxime, JPP

Scroll Up