Décidément, je n’arriverai jamais à la voir cette « pointe de la Galoppaz »!
La journée avait mal démarrée, Jean Pierre a dû retourner chercher les ARVA, puis Daniel a refusé de me suivre et prit la sortie de « Montmélian », enfin, nous nous sommes quand même tous retrouvés au lieu dit « le Fournet » sous le col des prés, point de départ de la balade.
Après avoir été partagé entre 2 directions, et avoir un peu galéré dans la profonde, nous nous retrouvons dans les traces et bientôt au col de la « combe Servenne ».
Nous poursuivons la montée qui devient de plus en plus raide, après avoir traversé 2 couloirs encombrés de coulées d’avalanches, nous arrivons devant « LA » difficulté, les skieurs l’on déjà traversée ainsi qu’Annick, cependant en raquettes il n’en va pas de même, le dévers est important, la neige a déjà glissé sur une bonne largeur laissant l’herbe à nu, les raquetteuses hésitent, (il faut dire que le retour après cette traversée s’avère difficile sinon impossible) ne connaissant pas la suite de l’itinéraire je préfère renoncer avec ces dames, les skieurs et annick, eux continuent. Nous rebroussons chemin et trouvons un coin tranquille pour casse-croûter près d’un très beau chalet avec vue!!
Après nous être restaurés, nous attaquons une autre rude montée; vers le col de « la Buffaz » à la rencontre des skieurs qui font la traversée de « la pointe de Galoppaz ». C’est peu en dessous du col que nous réalisons la jonction, et nous redescendons tous ensemble vers le point de départ.


galoppaz11galoppaz2gallopaz3 C’était une belle journée ensoleillée dommage pour nous de ne pas avoir fait la boucle, car les skieurs nous ont raconté la beauté du sommet. Certain dont je tairai le nom a quand même bien galéré à slalomer (si l’on peut dire) dans les arbres à la descente, dans une neige qui n’était pas idéale!
Je reprogrammerai cette balade par beau temps et en été.
Enfin c’est chez Emmanuelle et Emmanuel que nous avons terminé cette belle journée ensoleillée, autour de diverses boissons, et d’une délicieuse tarte que, prévoyante, Emmanuelle nous avait confectionnée.
Sans être superstitieux, nous étions treize pour cette sortie (ceci explique peut être cela?)
A ski: Emmanuelle, Maja, Martine, Daniel, Emmanuel, et Jean Pierre,
En raquettes: Agnès, Annick, Danielle, Denise, Françoise, Nicole et moi (ce qui a fait râler Daniel, moins prévoyant!),
Merci à eux de m’avoir accompagné.

Scroll Up