Départ dimanche à 6h30 du parking de SEYSSINET PARISET (devant poste) ah, ah, cela devient au top !!! Puis direction VIZILLE pour rejoindre la 2ème équipe, la 3ème étant déjà sur place “MAISON ROUVIS” parking, lorsque nous sommes arrivés sur le lieu de départ.

Départ 8 h00 et montée tranquille, de l’eau contrairement à, ce que nous a dit Françoise mardi, où elle est venue avec sa petite fille. Pas de problème pour traverser mais il est vrai que des dégâts et débordements avaient eu lieu, nous avons pu en constater les traces. Personnellement j’aurais été bien déçue si je n’avais pas trouvé d’eau car entre torrents, cascades et filets d’eau nous avons déambulé et trouvé notre chemin sans problème.

Le soleil s’est levé, pause jumelles, petites friandises et hop repartis chacun à son rythme pour arriver à PLANCOL… à 10h00, un peu tôt pour entamer le repas .

Daniel nous a proposé de trouver un endroit où il avait mangé avec belle vue, là les troupes se sont dispersées, Christian d’un côté, Daniel de l’autre, et moi entrainant les troupes vers un petit chemin bien visible mais qui finissait par un cul de sac, nous avons décidé de laisser tomber (en fait c’était bien là), avec Nicole et Magali nous avons décidé de monter plus haut… j’abrège, il était délicat de redescendre par le même chemin, aussi avons nous décidé de couper par les rhododendrons de l’autre côté, faisable mais pas toujours facile ! À la queue leu leu toutes les trois marchant doucement et “soudant” avec les bâtons… quand soudain précipitation (nid de guêpes réveillé par Nicole en tête, Magali en second et moi en troisième ! Imaginez, plus de délicatesse pour descendre, tout le monde a bondi et particulièrement moi qui ai été bien piquée !)

Apéro et vin portugais ont été à l’honneur pour démarrer le repas, (+ essence de lavande, doliprane…. pour Nicole et moi-même) , sieste très très chaude. Il n’y avait pas de vent couchés, et il a été décidé de repartir car trop chaud !

Redescente tranquille, le temps se couvrait mais malgré avons tous pris un moment pour se tremper les pieds. Arrivés au voitures, nous sommes remontés à LA MORTE pour un pot, puis nous nous sommes séparés en nous disant, pour certains, en septembre, puisque beaucoup de gens partent, dont moi-même qui ne reviendrait que fin aout.

Merci à Tina, Magali, Nicole, Françou et Christian, Françoise et Daniel.

Annick

Scroll Up