25 participants (un record?) et une moyenne d’âge fortement en baisse avec la présence des familles de Lionel et Simon.

Jean Pierre, Andrée, Nane, Alain et Agnès, Alain et Annie, Daniel et Françoise, Tina, Danièle,

Michel et Anne-Marie, Jean Paul et Nicole, Noël et Christine, Lionel et Séverine, Théo et Anaïs,

Simon et Pascale, Rose et Mina.

Le point de rassemblement était le CAMPING DES PINEDES à PERTUIS (au pied du LUBERON

versant sud), où nous nous sommes retrouvés en fin de matinée le jeudi. Certains ayant « fait le

pont, voire le viaduc » étaient déjà sur les lieux depuis mardi.

Après le pique-nique, départ pour les randonneurs aux GORGES DU REGALON, et pour les

grimpeurs sur le site de MEYRARGUES.

Nous n’oublierons pas notre vaillante amie Andrée, aidée par des mains secourables, se hissant pour affronter la faille et ses multiples embûches. Elle nous étonnera toujours !!

Le retour sur MERINDOL sera un peu long sur la route. Nous arriverons au camping à temps pour

L’apéro que nous prendrons le premier soir devant le mobil-home d’Anne-Marie et Michel, apéro où

notre jeune retraité Jean-Paul nous fera la surprise de fêter ses premiers mois de retraite. Les

bouteilles de clairette- tradition seront bien appréciées par tous ces assoiffés…

Vendredi : Départ pour VAUVENARGUES. Le parking enfin trouvé, nous entamerons la rude

montée d’accès au Prieuré, point de départ de la longue traversée de la Montagne Sainte-Victoire.

Nous avions avec nous, THEO, notre mascotte, tel le petit « Marcel P.» arpentant le GARLABAN,

et qui menait bon train sur ces crêtes qui s’étiraient jusqu’au PIC DES MOUCHES bien loin, bien

loin. On va là-bas, tout au fond, c’est encore loin, mais on va y arriver.

Pause casse-croûte avec bouteille, douceurs, mais pas de café (Nane faisait grève!) Elle se l’est bien fait reprocher.

Il est 17 h quand nous arrivons au COL DES PORTES où nous attendait le fidèle Michel pour

emmener les chauffeurs récupérer leur véhicule quelques kms plus loin.

Une heure de route, douches vite expédiées, pizzas commandées, et enfin le deuxième apéro devant le mobil-home des Chabert/Delhomme. La soirée se terminera au restaurant du camping autour de la pizza

Samedi : un groupe partira au PONT MIRABEAU pour l’escalade, et l’autre groupe des

randonneurs se dirigera vers les crêtes du LUBERON en partant de CABRIERES D’AIGUES

C’est une belle boucle au milieu des senteurs de Provence, romarin, thym, genêts en fleurs, qui

se terminera au café du village, sous la tonnelle, avec un demi bien apprécié.

Le camping n’est pas loin, on a enfin plus de temps pour se préparer pour le troisième et dernier

apéro pris devant le mobil home de Daniel, Françoise, Tina et Danièle.

Pour ce dernier soir, les « logés » au camping se retrouveront encore au restaurant (personne n’a

envie de préparer le repas!!!) même si les mobil-home sont bien équipés.

Dimanche : nous quittons le camping sous une pluie battante. On décide de rentrer sans faire de

dernière rando sur le retour. Le long de la Durance, le ciel s’éclaircit et nous arrivons à SERRES

avant midi. Décision prise, on prend le casse-croûte ici, il sera bien arrosé car on vide les bouteilles. Certains ont de drôles de choses à nous raconter à partir du constat des toilettes publiques (ici on est très « fleur bleue », les poèmes du coin en témoignent!!!!) On fréquente de drôles de gens !

Nane

Scroll Up