Il est 9h10 lorsque nous quittons le parking du hameau de Valsenestre (1284m). Nous nous engageons sur la piste qui longe le torrent  du Béranger.100m après le panneau d’entrée du parc des Ecrins, nous prenons un sentier qui décrit des lacets et remonte la gorge du ruisseau de la Draire. Le sentier passe sous une barre rocheuse puis la forêt s’éclaircit et laisse peu à peu place à une végétation plus basse. Au carrefour avec le chemin de Côte Dure, nous continuons tout droit jusqu’à la cabane en demi-tonneau de Combe Oursière (2043m).

Cette cabane  est une ancienne cabane de chantier datant des années 50. Elle se trouve sur l’emplacement d’une ruine issue quant à elle de l’époque des premiers reboisements et qui est appelée le « chalet ». Après un instant de repos, nous repartons en direction du col des Echarennes. Le sentier monte en lacets. A droite et à gauche il y a des murs en pierre construits perpendiculairement à la pente, ces murs ont une histoire : 1843, quatre heures du matin…une avalanche dévale de la Combe Oursière et s’engouffre dans le village. Seules cinq maisons sont épargnées. Comme dans beaucoup d’autres vallons, l’absence d’arbres favorise le départ des coulées. En 1895, l’Etat achète des terrains communaux dans l’objectif de les reboiser pour protéger le hameau de Valsenestre. Les banquettes visibles sur le haut du vallon témoignent de ce travail de reboisement et d’entretien des plantations qui se poursuit encore aujourd’hui sous la houlette du service de « Restauration des Terrains en Montagne ».

A midi nous arrivons au col (2291m). Le soleil brille et nous en profitons pour faire la photo. Nous pouvons admirer le panorama : au Nord Le Clapier du Peyron(3126m), Le signal du Lauvitel(2901m) protégeant la cabane du Vallon de Valsenestre (1975m), en regardant vers l’Ouest, la tête des Chétives (2644m) et la cabane de Combe Guyon (1964m), au loin dans la brume on aperçoit la chaine du Vercors, au Sud tout proche le pic de Valsenestre (2752m),à l’Est se dresse le pic des Souffles (3091m) et l’Olan (3564m), le col de Côte Belle (2285m),  le vallon du Glacier Courbe et la Pointe Swan ( 3294m) puis la Roche de la Muzelle (3465m) et la muraille conduisant au col du même nom (2613m). On peut apercevoir dans les vallons les cabanes abritant les bergers qui gardent les troupeaux de moutons. Nous piqueniquons à l’abri des rochers et le casse-croûte se termine par la ronde des desserts.

A 13h30 il faut penser à redescendre.  Le sentier a fait l’objet d’un « lifting » durant le mois d’août et il est bien plus agréable. A l’intersection avec le chemin qui remonte à Côte Dure ça se corse un peu et nous nous frayons un passage dans les épilobes séchées et autre orties et framboisiers. Nous retrouvons la piste forestière qui nous ramène aux voitures, il est 16h. Une fois les pieds chaussés plus légers, nous traversons le hameau encore bien fleuri du Valsenestre pour le pot de l’amitié à la terrasse du gite communal.

Seul élément masculin de cette aventure je tiens à remercier Magalie, Pierrette, Danièle, Tina, Françoise, Babette et Line pour leur courage et leur bonne humeur.

Daniel

Scroll Up