Départ : Mayres Savel (555m) -Point culminant : Le Clos (730m) : Durée 5h de marche- Dénivelée cumulée 720m- Distance 16,5 Km- Carte IGN : TOP 25 3236OT

Il est 8h20 quand Simone, Pierrette, Danièle et Aldo me retrouvent sur le parking à Pierre Châtel. Nous contournons La Mure pour prendre la D 116. Le ciel est sombre, des gouttes d’eau s’écrasent sur le pare-brise : la journée « commence bien ». Nous traversons Mayres et nous empruntons la D 111a en direction de la plage de Savel. Nous nous garons sur le terre-plein en bordure du 2ème virage. Miracle ! La pluie a cessé. Le début de la randonnée est un peu plus bas à gauche (555m). Le chemin est presque plat sur 1,2km, jusqu’à l’entrée de la première passerelle sur le Drac (538m). La traversée est toujours un peu impressionnante d’autant qu’il y a un peu de vent. Au bout nous prenons à droite en direction de la deuxième passerelle. Le panneau indique 4 kms. Le sentier joue les montagnes russes pour arriver au bout de 2km à la route (653m) qui va au hameau du Villarnet. Nous la traversons. Encore 2km de montagnes russes à travers les pins pour arriver à la passerelle sur l’Ebron(520m). Elle est un peu moins longue. De l’autre côté, cette année, une plateforme a été aménagée avec des tables de pique-nique et des toilettes sèches. Il est 10h50. Nous prenons des forces avant d’attaquer le sentier raide qui monte au Pas de Berlioz (680m). Nous y arrivons après avoir gravi presque 1km très pentu. Ce sentier a été fermé pendant deux ans suite à un effondrement. Un belvédère a été aménagé et nous permet d’avoir une vue plongeante sur la passerelle de l’Ebron, sur le pont de Brion et sur le lac. Une oriflamme en métal semble marquer l’entrée d’un domaine, peut-être celui du Château du Clos que nous apercevons à travers la végétation. Nous arrivons à l’intersection où le sentier part à gauche (730m). Il y a une tombe où une personne a été enterrée en 1989. En pleine forêt, c’est étrange ! Il est 11h40 ; c’est un peu tôt pour manger. Nous continuons sur le sentier qui part tout droit sur 1km. Il est midi : nous nous arrêtons. Il y a un peu de soleil ; nous nous accordons une heure de pause. Nous terminons le casse-croûte avec le gâteau de Simone, les chocolats de Pierrette et de Danièle, sans oublier le café d’Aldo. A une heure nous reprenons le sentier dans l’autre sens. Arrivés à l’intersection où se trouve la tombe, nous continuons tout droit. La descente à travers les pins est raide. Nous sommes contents d’arriver à la route. Nous la suivons sur 500m. Nous n’avons pas vu le chemin qui permet de couper les virages. Nous arrivons au Pont de Brion (485m). Construit en 1951, il a remplacé un ancien pont construit en 1854 qui était gardé par un octroi.  Ce pont a été le cadre de tournages : une des dernières scènes de Buffet froid de B. Blier et la poursuite de nuit en voiture des Rivières pourpres de M. Kassovitz. Nous le traversons et 250m plus loin, nous quittons la route pour prendre sur la gauche (560m) le sentier qui rentre dans les bois. Nous passons à travers les épilobes pour arriver sur le sentier des passerelles (590m). Nous le reprenons en sens inverse. La pluie menace, le chemin est mouillé par endroit mais nous n’avons pas encore pris une goutte d’eau. Nous traversons la passerelle du Drac et nous voilà de retour, toujours secs à la voiture. La pluie peut bien tomber, nous sommes à l’abri. Nous nous arrêtons à Pierre Châtel pour le pot de l’amitié.

Les passerelles himalayennes du Lac de Monteynard-Avignonet ont été inauguré en 2007. Elles relient Le Trièves à La Matheysine. La première que nous avons franchie enjambe le Drac, elle mesure 220m de long et la deuxième qui est sur l’Ebron, 180m.     

Daniel

Scroll Up