» ENTRE SOLEIL ET BROUILLARD »

Ce WE notre club organisait 2 activités:

– une activité tourisme et loisirs en Italie, pour gastronomes avertis.

– une activité sports et  nature pour randonneurs aguerris.

J’ai été fier de conduire le second groupe qui désirait s’entraîner pour préparer de futurs grands RDV, le Mont Blanc pour Martine, le Népal pour Agnès, la Réunion pour Manu, les champignons pour Chris.

Départ à 08 h de L’Oursière  sous un temps superbe et un peu frais qui nous permet d’avaler les 800 premiers mètres de dénivelé en 02 h. Puis c’est d’un pas plus tranquille que nous parcourons le magnifique vallon qui conduit au refuge de la Pra. Manu, comme d’habitude mitraille toutes les fleurs et nous adressera son compte rendu photo.


Vers midi nous rejoignons le magnifique lac David et un grand dilemne se pose au groupe : Monter la Grande Lauzière bien  embrumée ou descendre la bouteille de rosé bien frappée. Aprés un vote à un seul tour, nous optons, à l’unanimité, pour la seconde solution. Le repas est cependant vite absorbé car le brouillard a tout envahi et on ne voit même plus le lac.

Retour sur le refuge de la Pra; nous nous empressons de perdre de l’altitude car les commentaires de Martine sur les jambre bronzées d’Agnès nous inquiètent et nous craignons un oedème éthylique . Pause café au refuge et sur l’insistance d’Agnès, nous nous  installons juste sous la chambre du berger, en  souvenir d’une nuit passée sans dormir avec un certain Michel P, l’an dernier.

Du coup le soleil revient et nous décidons de passer par le lac Merlat avant d’entamer la descente à travers les éboulis et qui nous raméne à l’Oursière vers 17h. Les 1300 m de dénivelé  nous ont assoiffés et Martine nous offre le pot de l’amitié aux Seiglières.

Une belle journée à jouer à cache-cache avec le soleil et le brouillard.


Scroll Up