Il est 7h30 lorsque nous quittons le parking de Vizille. 1 h15 de route et nous arrivons à La Bérarde, hameau de la haute vallée du Vénéon d’où partaient les alpinistes à la conquête des majestueux sommets. A 9h nous prenons le chemin qui part à droite après le pont sur le torrent des Etançons. Nous sommes accompagnés dans notre marche par le grondement des nombreux torrents qui dévalent des vallons entourant le cirque de La Bérarde. A la cote 1884mn, nous prenons à gauche le sentier qui s’élève en direction de la Tête de La Maye. De nombreux passages raides sont équipés de câbles et de marches en acier. Le cheminement demande de l’attention car par endroit il y a un peu de « gaz ». Après être passé par une large antécime (2458m), nous gagnons le sommet de la Tête de La Maye (2518m). Il est 12h05. Une très belle table d’orientation permet de mettre un nom sur les majestueux sommets qui nous entourent. La Meije (3983m), Le Râteau (3809m), Le Dôme des Ecrins (4015m), Roche Faurio (3730m) et bien d’autres encore. Protégé par La Meije, on aperçoit sur son éperon rocheux le refuge du Promontoire. Nous choisissons un endroit à l’abri du vent pour déjeuner. Un dernier regard sur le grandiose panorama et nous entamons la descente. Après avoir « dés-escaladé » nous arrivons au sentier du Chatelleret. Nous le remontons jusqu’à la passerelle sur le Torrent des Etançons. De là nous descendons vers La Bérarde. Il est 16h lorsque nous nous attablons pour le verre de l’amitié. Merci aux 5 courageuses « nanas » qui m’ont accompagné : Magalie, Pierrette, Tina, Babette et Françoise.

Scroll Up