Une nouvelle aventure toute en émotion, contée par Danièle et Babette

Danièle :

Départ pour  cette longue montée du Pont d’Arsine (1720 m) en direction du refuge Adèle Planchard. Après 1 H de montée très douce avec un temps radieux, nous faisons une petite pause casse croûte car un long chemin nous attend. Nous rejoignons le vallon du Plan de l’Alpe, très sauvage et nous avons droit à un somptueux panorama sur le cirque de la Plate des Agneaux et celui du Clot des Cavales. Nous longeons la Romanche jusqu’au Pont de Valfourche pour nous engager dans le vallon qui rejoint les sources de la Romanche. C’en est fini avec le plat. Les cailloux, les rochers nous attendent avec  quelques passages équipés de câbles (sans difficultés) et il reste  1000 mètres de montée pour atteindre le refuge. Il ne faudra pas oublier de faire le plein d’eau (2500 m) (pas d’eau au refuge).

Les deux Daniel (le) commencent à fatiguer alors que Jean Pierre, Martine et Babette sont loin devant nous mais nous gardons le moral.

Belle montée avec un temps superbe. Vers 2650 m,  la pente s adoucit mais pas pour longtemps. Le refuge est alors  bientôt en vue. L’altitude commence à se faire sentir, mais nous arrivons au refuge (3169 m) avec le sourire. Il est 5 H. Le panorama est si beau que nous en oublions la fatigue.  En face le Dôme et la Barre des Ecrins  et à droite le glacier de la Grande Ruine prévu le lendemain.

Très bien accueillis au refuge par le gardien. Très sympa.  Pas de dortoir, nous serons nous cinq dans la pièce + 3 jeunes. Nous devrions passer une bonne nuit.

Babette :

5h45 : Réveil par le gardien mais toujours pas de petit déjeuner au lit !

6h50 : Départ pour le glacier, crampons aux pieds

Le jour commence tout juste à se lever et il fait bon. Après une approche dans la caillasse nous voilà sur le glacier.grde-ruine2

Deux cordées (Jean Pierre Danièle et Daniel ; Martine et Babette) qui progressent très bien, un peu de glace pour l’adrénaline, puis une bonne accroche dans la neige et nous arrivons au col pour une pause bien méritée.

grde-ruine31

Les “Daniels” préfèrent la bronzette quant à Martine et Babette assurées par Jean Pierre elles décident d’atteindre le sommet de la Pointe Brevoort par un petit couloir pas très sympathique ; belle escalade pour le final.grde-ruine4

Quel régal une fois au sommet : une vue à 360° un Mont Blanc à portée de mains, le Dôme de Neige et la Barre des Ecrins illuminés par le soleil et une superposition de reliefs un peu floutés qui nous laissent imaginer de futures courses.

Merci à Jean Pierre pour ce WE réussi et Martine et Babette sont prêtes pour “attaquer “le Mont Aiguille” en totale confiance.

La conclusion pour Danièle :

Nous commençons la descente après s’être restaurés au refuge. Il est 12 h 45. Le soleil est toujours de la partie mais il ya une légère brise qui rafraîchit l’atmosphère. Nous en avons plein les jambes, et une petite pause au bord de la Romanche pour rafraîchir nos  pieds est la bienvenue. L’eau est glacée mais c’est si bon.

Nous arrivons enfin à la voiture vers 17 h, fatigués mais heureux. Un WE merveilleux.

Un grand merci à Jean Pierre qui a programmé cette course et qui, comme d habitude a dû être très patient à certains moments. Bien entendu le pot de l’amitié à Villard d Arènes pour clôturer ce superbe WE. Nous étions 5, Jean Pierre notre super commissaire, Daniel, Babette, Martine, Danièlegrde-ruine1.

Scroll Up