C’est sous un ciel bien couvert que nous sommes partis du col du Barioz. Malgré une montée sur un bon rythme, Christian trouva le souffle pour nous chanter quelques chansons italiennes en avant-première de la soirée de la prochaine montée des Seiglières (retenez bien la date: le 22 janvier 2011). Au sommet, c’est la tempête qui nous accueille, on ne traine pas, José et Christian filent dans la descente, on ne les retrouvera qu’au chalet Rouber pour le casse-croute et une démonstration de tennis-ballon en chaussures de ski (maintenant on protège les tendons!). jose-impressionneVers 13h, nous étions à la voiture, il neigeait.
Les participants: José raquettes aux pieds, Nane, Martine, Christan et moi à skis.

Scroll Up