J’ai été obligé de refroidir un  maximum l’ordinateur tant le nombre de mails de postulantes à la balade était nombreux, pensez donc nous étions 16 !
Il est 8h péta
nte lorsque nous démarrons de la place de Vif. A l’ arrivée à Chichiliane, une manœuvre de voitures nous permettra lors du retour d’éviter 5km de route fastidieux. c’est donc vers 9h15 sous un ciel voilé que nous partons à pied. Après avoir raté de peu, par 2 fois, la trace, et traversé le large ruisseau des Arches à sec, nous attaquons une raide pente dans le bois qui nous emmène au Pas de l’Essaure.
Les nuages se sont
disloqués durant notre ascension, et la vision de tous cotés en arrivant au pas est splendide, vers le sud, le large vallon de Combeau, vers le nord, une première et majestueuse vue sur le Mont Aiguille. Nous poursuivons en direction de la bergerie de Chamousset par un bon sentier, les vues sur l’immensité du plateau sont superbes.
Après la bergerie
, il n’y a plus de sentier, c’est à travers la prairie que nous cheminons. Il est alors 12h30 lorsque nous arrivons près d’un gouffre immense, plusieurs voix se font entendre, réclamant la pause, l‘endroit est sympathique, de nombreux bancs naturels sont disposés là pour nous accueillir, pourquoi ne pas céder à de tels appels, nous allons donc casse-croûter ici! Vins et orgie de desserts amoureusement confectionnés ou apportés par mes accompagnatrices repaissent les randonneurs.la-fontaine-pourrie
Dès avant la fin du repas, des nuages commencent à envahir le ciel, il est temps de parti
r, pas de temps pour la sieste, l’itinéraire du retour est encore longue,
Le cheminement se poursuit par creux et bosses entre les cailloux, hors sentier, et nous emmène à la « Fontaine Purida », qui se trouve cachée au fond d’une doline, sous un tas
de cailloux évitant lévaporation de l’eau qu’elle contient.
Après cette visite, nous continuons en direction de la bergerie de Chaumailloux et du pas de l’
Aiguille en suivant des cairns bienvenus. Soudain le Mont aiguille et le Grand Veymont ennuagés se profilent en fond de décor. retour-vers-chaumailloux_1
Près du Mémorial du pas de l’aiguille, quelques gouttes de pluie nous font sortir sans conviction les ponchos
. Vite nous prenons la descente du pas, et là,  3 bouquetins (2 adultes et un juvénile) nous offrent un magnifique spectacle d’agilité sur une barre rocheuse toute proche déclenchant même une mini avalanche de pierres.
Pendant ce temps les nuages se sont éloignés emmenant la pluie avec eux, les ponchos sont remisés dans les sacs, et nous dévalons et rejoignons rapidement la voiture garée là le matin.
Cette fois encore la gente masculine était bien loin de la parité, jetez un œil sur les participantes: Agnès, Annick, Babeth, Danielle, Denise, Françoise, Françou, Line, Magali, Martine, Nanou, Nicole, Tina, et enfin pour les hommes: Christian, Daniel, et moi même.p9270686a


Merci à mes accompagnatrices(eurs) d’avoir bravé le risque de se perdre sur ces hauts plateaux, mais ils valent bien ce risque!  C’était une bien belle balade, terminée par un époustouflant spectacle animalier.
Un bouchon de plusieurs kilomètres créé par un feu alternant mal géré nous a privés du traditionnel pot de fin de balade.
Pierre

Scroll Up