Partis du hameau de Chauplane, nous croisons, un peu plus haut, trois photographes qui déjà redescendent en raquettes. Ils nous promettent quelques rayures sous les skis…la couche de neige n’est pas bien épaisse et il n’y a pas de sous-couche. Pendant la montée, nous déchaussons deux fois, mais ce n’est pas si mauvais que cela. A l’arrivée sur la crête, nous avons d’un coté les falaises du Vercors et le Mont Aiguille, et de l’autre le Trièves, le Dévoluy, l’Oisans… Un panorama exceptionnel pour une altitude modeste.

Le soleil nous réchauffe doucement, le vent est calme, enfin nous voilà en hiver.

Nous longeons plus ou moins la crête, passons au sommet, cassons la croute les fesses dans la neige, et faisons demi-tour peu avant le pas du Serpaton. Le retour se fera par un itinéraire improvisé, sur un chemin idéal pour la rando nordique jusqu’au dessus de Chauplane. De là, nous rejoignons les voitures à pied.

Nous étions huit: Denise, Danièle, Annick en raquette, Martine en ski de rando alpine, Nane, Nicole et moi en ski de rando nordique.

Finalement, nos skis s’en sortent sans mal et nous sommes très contents d’avoir retrouvé la neige.

Jean-Paul

Scroll Up