Le temps est mitigé quand nous arrivons à la Morte, mais la neige est présente. Les remontées mécaniques tournent lentement, il y a peu de skieurs sur les pistes. Nous nous garons sur la route qui mène au Poursollet.

Après la vérification obligatoire des DVA, la troupe se met en route, skieurs devant et raquettes derrière, comme il se doit. Une longue montée en forêt par le ruisseau des Fontanettes  nous conduit au pied de la cote des Salières. La pente se redresse, des touffes de bruyères dépassent ça et là mais dans l’ensemble l’enneigement est correct. Sur les croupes exposées au vent  les traces sont déjà gelées. Nous accédons à la longue, très longue crête de Brouffier. Manu et Eddie sont très loin devant, nous tentons de suivre tant bien que mal.

Finalement tous les skieurs arrivent au mamelon coté 2434m sur la carte qui est le point culminant de la crête. Les raquettistes sont restées plus bas, et nous essayons de les rejoindre pour le casse croute mais elles ont déjà déjeuné, et reprennent leur descente. Qu’à cela ne tienne, nous nous installons dans un rayon de soleil sur quelques mottes dominant la cabane de Brouffier pour déjeuner à notre aise. La descente sera plutôt bonne dans les combes malgré les ravages faits dans la poudreuse par nos prédécesseurs.  Le regroupement final à lieu dans le petit bistrot-crêperie de la station.

Ont participés :

Nicole, Agnès, Danièle, Babette, en raquettes

Nane, Martine, Julia, Eddie, Jean Paul, Manu, et JPP en ski

Leave A Reply

Scroll Up