Merci Martine pour cette belle randonnée, organisée au pied levé car Lionel (à qui je souhaite un bon rétablissement) n’a pu organiser celle qu’il prévoyait dans les Bauges. Adhérente depuis mars dernier, j’ai découvert un certain nombre de randonnées, toutes aussi belles et conviviales.
Voici mon premier compte-rendu :
Martine nous donne rendez-vous à Vizille à 8h, au parking habituel, avec tenue chaude pour des températures de saison, raquettes et petits crampons. pour un circuit vers St Michel en Beaumont.
Il aurait été en effet dommage de ne pas randonner ce dimanche car le temps était à la fois beau et doux.
Au départ de Villelonge, nous avons emprunté, Martine, Nane, Marie-Laure, Nicole Jean-Paul et moi, sur quelques centaines de mètres, une petite route, fermée l’hiver et blanchie par le givre.
Un premier panneau nous indique la direction du col de Parquetout par un chemin en sous-bois de feuillus. Après avoir pris de la hauteur nous sommes sortis de la forêt pour entrer dans un paysage herbeux, vallonné et enneigé. Pose des petits crampons pour Nane, Nicole et Martine. MarieLaure est moi attendions une neige moins gelée et moins portante pour chausser nos raquettes. Quant à Jean-Paul, il ne s’est embarrassé ni de raquettes, ni de crampons ! Vue sur le Mont Aiguille, la vallée de La Mure, le massif de Belledonne…
Direction Côte Belle sur chemin plus pentu avec sur notre gauche, le Colombier. Nous traversons un immense alpage fait de plusieurs dômes blancs. Jean-Paul, Martine et moi sommes allés admirés le paysage, depuis Côte Belle, sur 360°, tandis que Nane, Martine et Marie-Laure nous attendaient au col de Liève, depuis lequel nous avons ensuite regagné Côe Rouge. Autre paysage sur 360° ! C’est sur ce charmant dôme que nous avons choisi de déguster notre déjeuner, le visage chauffé par le soleil, avec pour décor, le Pic de Bure, le Grand Ferrand, l’Obiou…
Nous avons entamé la descente direction col de Nodry, sur une crête bordée de pins et de mélèzes. Sur une autre crête nous avons rejoint le Col de Parquetout, puis plus bas, retrouvé sentiers et route du départ pour regagner nos véhicules.
Nous avons parcouru 930 m de dénivelé et 14 km et les raquettes ce jour là, n’ont pas goûté la neige !

Catherine

Scroll Up