Dimanche matin, le téléphone ne sonne pas. Je devrais donc retrouver mes 4 inscrits au rendez vous. En effet, on est au complet et tout le monde s’entasse dans la voiture des BRESSON. Depuis la veille, télé, radio, nous alertaient sur les risques maximum du ski hors piste.

Sur les conseils de notre Président, j’avais bien consulté le bulletin « avalanches » qui indiquait « ..Risque 2 en dessous de 2200 m dans le Massif des Grandes Rousses, » donc « le col du Sabot » qui culmine à 2167 m ne devrait pas nous réserver de mauvaises surprises !!!.

C’est donc rassurés, malgré cette atmosphère anxiogène qui enveloppe désormais toute sortie en montagne en hiver, que nous arrivons au parking de La Villette après Vaujany.

L’itinéraire est facile, la neige un peu lourde, mais le ciel s’éclaircit pour laisser la place à un beau soleil que nous aurons sur toute la montée. Un peu avant le Col, un vent froid nous accueille, on ne traîne pas pour enlever les peaux, et on décide de casse-croûter plus bas à l’abri du vent.

Le soleil s’est caché et la descente à ski va s’avérer acrobatique, la neige est lourde, croûtée, on voit peu le relief, mais pour nos deux randonneuses à raquette aucun problème.

Enfin les quelques virages avant la voiture nous récompensent de nos efforts, ça tourne !!

Il est 14 h, on a tout le temps de faire la pause « bistrot » à ALLEMONT. Et ce ne sera pas le « demi » mais le « green chaud » (Jean Paul, tu conduis !!) Petite surprise de la journée : nous avons vu un bouquetin sur le bord de la route vers LIVET GAVET !

Ont été mes compagnons d’aventure :

Jean Paul et Daniel, à ski – Nicole et Magali, à raquettes et

Nane (à ski)

Scroll Up