Carte IGN 3335 ET

Départ Rivier d’Allemont 1261m

Point culminant Col des 7 laux 2184m

Dénivelé 950 m

12 ,300 km

Nous sommes 9 à nous retrouver sur le parking de Carrefour Vizille. A 7h15 tout le monde est là et nous voilà partis pour le Rivier d’Allemont. Nous nous garons sur l’ancienne route à 200m du départ (1261m). Après avoir chaussé nos chaussures et mis nos sacs sur le dos, nous attaquons les raides escaliers du sentier qui grimpe jusqu’au plateau des 7 laux. Il est 8h15. Des câbles en piteux état sont sensés sécuriser le chemin. Le sentier suit un moment la courbe de niveau et nous arrivons à une passerelle instable qui enjambe la cascade du ruisseau des 7 Laux (1396m). De là nous avons une vue sur la vallée  de l’Eau d’Olle, de la route du col de La Croix de Fer et sur l’éboulement du Maupas qui en 1980 a emporté et enseveli la route que l’on a du reconstruire de l’autre côté de la vallée.

Nous continuons à monter chacun à notre rythme, car la pente est raide et les rochers à franchir ne facilitent pas l’ascension. Enfin la pente est moins raide. Nous arrivons à un petit lac bordé de linaigrettes. Encore 200m et nous arrivons au premier des 7 lacs : le Lac de la Sagne (2066m). Le ciel bleu et la chaine de Belledonne avec le grand Pic se reflètent dedans, c’est magnifique.

 Apres avoir pris quelques photos, nous reprenons notre marche. Le sentier longe le lac côté droit ; nous arrivons au Lac de la Corne (2097m) que nous contournons par la gauche. Nous franchissons quelques rochers pour arriver au Lac Jeplan ( 2151m) ; encore une petite montée et nous voilà au col des 7 Laux (2184m) qui domine le Lac du Cos (2178m). Il est 12h. Nous descendons au bord du lac pour casser la croûte. Certains ou plutôt certaines ont monté si vite que leurs chaussures ont chauffé et c’est les pieds dans l’eau qu’elles mangent.  Après la photo de groupe nous repartons : il est 13h40.

Nous repassons près des lacs Jeplan, de La Corne et de La Sagne. Ils ont tous été aménagés par EDF, ce qui explique la présence de ces affreux pylônes. Jean Pierre nous fait comme d’habitude une démonstration de « stone balancing » en défiant les lois de l’équilibre.

Nous entamons l’horrible descente.  Nous devons lever les jambes et plier les genoux dans les passages escarpés. Comme à la montée, chacun descend à son rythme. A 16h nous sommes de retour aux voitures. Suivant la tradition, nous faisons une halte à Allemont pour le verre de l’amitié.

Merci à Magali, Pierrette, Daniele, Françoise, Martine, Babette, Catherine et Jean Pierre de m’avoir accompagné pour cette randonnée.

Daniel 

Scroll Up