Tout d’abord un grand merci à mes compagnons de sortie qui ont fait confiance en leur commissaire pour découvrir de « nouveaux » horizons d’aventure. Nous étions donc 7 (Nicole, Annick, Nane, Jean Paul, Jean Pierre, Christian et votre serviteur) au rendez vous à 8 heures. Le temps couvert était conforme aux prévisions météo. Après une courte montée en voiture nous nous retrouvons au point de départ à 1110 m d’altitude, nous sommes les premiers  à nous engager  sur cet itinéraire.

Après un premier passage un peu délicat du fait de la raideur des pentes et de la présence d’un peu de glace, nous retrouvons l’ancienne piste de ski qui va nous amener par des pentes faciles sur la route du Charman Som.

Sur les conseils de Jean Pierre nous prenons un racourci qui va nous permettre d’allonger la course d’une centaine d emètres de dénivelée et nous amener sur la crête entre la Pinéa et le Charmansson. Comme prévu par le commissaire le soleil est alors au rendez vous et le spectacle des montagnes environnantes et lointaines (le Mont blanc) fabuleux. La traversée des crêtes et la montée au Charman Som par la route ne sont plus qu’une formalité qui nous amène au sommet (1850 m) avec un petit casse croûte agrémenté d’un vin presque local (Blanc de Savoie).

Pour la descente les skieurs reprennent l’itinéraire de montée alors que nos racketteuses (Annick et Nicole) optent pour la descente sur la route jusqu’au Col de Porte. Nous nous retrouvons autour d’un chocolat chaud au restaurant des Trois sommets avant de nous séparer pour assumer, pour certains, des obligations familiales!

En conclusion: Itinéraire sympa permettant de transformer une montée « routière » au Charman Som en une randonnée idéale pour un début de saison.

Scroll Up