7 personnes à ce rendez-vous raquettes de dimanche. Rendez-vous à la CORRERIE du MONASTERE DE LA GRANDE CHARTREUSE.

Plus de neige à ce niveau ou très mauvaise par rapport à il y a 15 jours, nous avons donc pris la route, puis chaussé les raquettes. Progression sans difficultés jusqu’au Habert de Billon (avec une petite montée pour nous mettre en jambe).
Au Habert le soleil est apparu,  contrairement à mes craintes du matin (petite pause bienvenue), et nous avons entamé la montée vers le col d’Arpison avec une neige bien fondante, les arbres et les bas côtés en ont taquinés certains en nous « lâchant » quelques paquets de neige et de l’eau.

La montée au col d’Arpison se faisant dans une prairie, nous étions alors à découvert mais elle fût rude cette fois car malgré les traces précédentes laissées par des raquetteurs et quelques traces de skis, la neige était épaisse et bien mouillée ! Nous avons continué dans la forêt pour arriver au Col proprement dit, là magique, la neige était parfaite, les arbres étaient chargés d’un blanc manteau et nous avons débouché sur la prairie d’Arpison, magnifique, au soleil, très peu de monde et presque vierge !
 La faim se faisant sentir nous avons souhaité nous arrêter au habert (ruines cette fois-ci) pour reprendre quelques forces mais une personne a souhaité aller directement au belvédère d’Arpison, une partie du
groupe a suivi, puis après cogitation (et oui, doute !), nous les avons rejoint.

Il existe deux belvédères, celui d’Arpison d’un côté de la prairie, et un très beau point de vue du côté des Rochers de Fétrus, à l’opposé !
Tout le petit groupe a atteint le belvédère avec vue sur le Monastère de Curierre ! Cela a nécessité un regard sur la carte car pas mal de personnes ne comprenaient pas ce que nous avions fait depuis le matin.
Il a été décidé de retourner au Habert pour déjeuner, et là les pelles ont été sorties, pour déneiger les ruines et s’installer tant bien que mal dessus, certaines ont préféré se pauser dans la neige !
Le retour s’est déroulé sans problème, en bifurquant par la route et en passant sous le « tunnel » après le habert de Billon. Donc finalement, à l’appui des deux GPS qui étaient avec moi, 13km et 770 mètres de dénivelée.

Le pot de l’amitié s’est pris à SAINT PIERRE DE CHARTREUSE (là beaucoup de monde), ou nous nous sommes séparés pour repartir vers nos destinations respectives.
Merci à : Pierre et Denise (Pierre également pour le Belvédère d’Arpison car moi je vous aurai amené au point de vue, un seul homme, je le mets à l’honneur) !!, Babette (qui a la nouvelle carte de chartreuse, il faut
que je me remette à jour !!), Agnès, Danièle, et Magali (contente de sa journée et de son exploit), et moi même.

Annick

Scroll Up