Vendredi 6 octobre :

Départ 9h30, il fait frais, nous partons du camping, pour une journée sous le signe des 2 options! En fait tout le long de cette promenade nous avions souvent 2 choix et notre guide JPP a toujours trouvé le bon, un peu plus long que prévu mais plaisant.
Nous traversons l’Ibie, rivière qui se jette dans l’Ardèche, nous passons un pont puis un autre, nous descendons vers l’Arche du Pont d’Arc, découvrons une petite plage, remontons sur un pont pour découvrir l’Arche sous un autre angle, avec un éclairage plus subtil. Les panoramas sont superbes, mais les traversées de bois un peu ennuyeuses.
Le déjeuner pris au bord d’un chemin ombragé et non dans la salle à manger qui était plus loin, trop ensoleillée, s’est déroulé dans la bonne humeur. Les lumières d’automne nous ont éclairées pour le retour vers les ponts et les rivières. Cette journée toboggan nous a éblouie. Les km et le dénivelé ont grandi pendant le cheminement !!!
Tina
Journée du samedi 7 Octobre
Il fait froid ce matin quand nous nous retrouvons à 9h pour partir en rando. La descente en canoé a été annulée pour cause de vent.
Denise et Simone nous font leurs adieux, elles rentrent sur Grenoble.
Maryse, José et André restent au camping.
Nous prenons les voitures pour nous rendre au joli village de Labastide de Virac. Le village médiéval est dominé par le château des Roure : témoin des guerres de religion, aujourd’hui classé monument historique, le château a été longtemps le gardien des routes vers les gorges de l’Ardèche et vers Pont Saint-Esprit. Nous cheminons dans la réserve naturelle des gorges de l’Ardèche. La boucle que nous suivons passe par le Gras (nom courant en Ardèche, désignant les gradins de culture). Nous débouchons sur un beau point de vue d’où nous apercevons l’arche du Pont d’Arc. Poursuivant notre cheminement, il faut faire attention aux carrefours et prendre la bonne direction. Nous revenons vers le village en passant près des vignes et des oliviers. Anne Marie et Michel voulant raccourcir la boucle ont pris des chemins de traverse.
Nous revenons au camping pour piqueniquer.
A 14h30 départ pour « La caverne » réplique de la Grotte Chauvet, nous constatons très vite que nous sommes nombreux venus découvrir ce site. Nous patientons, notre visite guidée est prévue à 15h25. Nous voici munis d’audio guides bien utiles pour entendre les explications de notre guide. Nous pénétrons dans un hall sombre pour une mise en condition. Puis la porte s’ouvre sur la caverne et nous sommes bluffés tant la grotte semble réelle, les éléments étant reproduits à l’échelle mais avec du métal, du béton et de la résine. L’illusion est totale.
« On découvre d’abord les points paumes ocres ( de l’hématite) organisés pour évoquer un grand herbivore, puis des petits chevaux, un hibou. Parfois les dessins ont subi la lacération par des griffes d’ours. On avance sur des passerelles de salle en salle. Puis ce sont des dessins au charbon de bois représentant ours des cavernes, mammouth, lion des cavernes, bisons, rennes, rhinocéros… Plusieurs techniques ont été utilisées par les hommes préhistoriques dont l’estompe, la gravure ; ils utilisaient aussi le relief naturel de la grotte, les fissures. Certains dessins sont positionnés de part et d’autre d’une cavité.
La datation au carbone 14 permet de savoir que ces dessins ont 36 000 ans. La grotte Chauvet est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis le 22 juin 2014. À partir du relevé numérique 3D de la cavité originale, une nouvelle grotte de 3000 m² au sol et de 8200 m² de surfaces développées (sols, parois et plafonds) a été créée : c’est la caverne. Elle est ouverte au public depuis 2015. »
José Danielle Mireille et André nous quittent pour rentrer sur Grenoble. Nous poursuivons la visite librement par le parc, puis la galerie de L’Aurignacien ; on commence par visionner un petit film de 4 mn et on poursuit par une exposition interactive et ludique. Nous terminerons par la boutique pour des achats de livres et autres souvenirs. A 18h nous quittons la Caverne du Pont d’Arc pour revenir au camping pour l’habituel « apéro » de 19h.
Nous terminerons cette journée au restaurant Auberge du Pont d’Arc et ses spécialités régionales.

Dimanche 8 octobre :

Pour ce dernier jour du WE en Ardèche, nous quittons le camping voitures bien chargées direction Balazuc classé un des plus beaux villages de France.
Balazuc est construit sur un site occupé depuis l’homme de Néandertal, puis les Celtes bien plus tard, puis par les Romains. Mais le village garde surtout les traces du moyen-âge : avec un donjon carré du XIe siècle, une église romane ayant la particularité d’être protégée par une tour, des remparts typiques d’une ancienne cité médiévale. Le village se compose de petites ruelles bordées de vieilles maisons de pierres et de jolies voutes qui abritent l’été les animations d’un village touristique de renom. (la fameuse course de vélo : l’Ardéchoise entre autre).
Départ exactement à 10h 10mn 10s sur un sentier surplombant la rivière de l’Ardèche. Malheureusement durant notre ballade, nous avons encore découvert les ravages de la Pyrale du buis. Mais la surprise du jour a été notre “expédition” à la grotte des Estinettes qui est explorée par des spéléos et par l’équipe du jour composée de Françoise, Nane, Tina, Nicole, Daniel et notre guide Jean-Pierre.
Retour à Balazuc en traversant le joli petit hameau de Serrières pour retrouver Anne-Marie, Maryse et Michel (les touristes du jour) pour le pique-nique. Puis un arrêt à Privas pour le verre de l’amitié clôturera ce beau WE sympathique et convivial
Dénivelé : les 200 m pour 7 kms ont bien meublé la matinée
Voyons en images :
78 : Sur l’autre rive
87 : Les grands moyens
88 : Illuminés devant la grotte
93 : Hésitations !
108 : Avec l’inconnue de la grotte
109 : Retour des primates
112 : Près de la sortie
119/121 : Un peu comme en Chartreuse
125 : Dernier pique-nique, mais où est Nane ?

Babette

Scroll Up